Mercredi 15 juin 2011
Elections Pas innocente, l'idée

"L'iPad comme système de vote électronique en Belgique. C'est la suggestion avancée par l'agence bruxelloise Navalorama, spécialisée en communication graphique.

Le moment est bien choisi, dans la foulée de l'annonce par le gouvernement wallon d'un retour au vote papier, ce qui a déchaîné les passions: le MR accusant, hier, les socialistes de renvoyer la Wallonie au 19e siècle.

L'idée d'utiliser l'iPad comme système de vote électronique a été communiquée au ministre en charge de la simplification administrative, Vincent Van Quickenborne (VLD). L'idée est de remplacer les PC à stylos optiques, utilisés dans plusieurs dizaines de communes, par la tablette et une application offrant une interface tout aussi simple à manipuler.

Nul doute que le ministre a accueilli l'idée avec son enthousiasme communicatif lorsqu'il s'agit d'innovations technologiques. De là à prétendre qu'elle est facilement réalisable... Nous aurions bien voulu le savoir, mais, malheureusement, son cabinet ne nous a pas apporté, hier, la réponse qui nous avait pourtant été promise à plusieurs reprises.

Oreilles qui sifflent
Cette suggestion rebondit donc sur la décision du gouvernement Wallon de revenir au papier, en 2012, pour les opérations de vote. Motif invoqué par cet abandon de l'électronique: le coût de mise à jour des équipements. Trente-neuf communes vont ainsi " rétropédaler ", au grand dam de certains de leurs bourgmestres qui pointent les investissements consentis depuis 1991, l'habitude prise par leurs administrés et les coûts engendrés par le retour à du personnel chargé de dépouiller les bulletins.

Les oreilles du ministre wallon des Affaires intérieures, Paul Furlan (PS), ont d'ailleurs sifflé, mardi, en commission du parlement. Le MR ne s'est pas privé d'affirmer que le " ministre renvoyait la Wallonie, pourtant prompte à communiquer sur les entreprises de pointe qu'elle accueille, au 19e siècle ".

Le ministre Furlan a expliqué que le lancement d'un projet pilote, sur un nombre réduit de communes, aurait coûté trois millions d'euros. " Nous sommes dans une situation de crise qui ne me permettait pas, moralement et économiquement, de revendiquer ces 3 millions au budget ", a-t-il souligné.

L'argument n'a pas convaincu l'opposition: " Quand je vois que l'on peut trouver 100.000€ pour la Semaine de la frite, il me semble que l'on peut trouver quelques euros pour la démocratie en Wallonie ", a répondu Jean-Luc Crucke (MR).

L'iPad va-t-il sauver le vote électronique wallon?"

APF

GUI interface 1
GUI interface 2
GUI Interface 3
GUI high res

VOTE!
...on iPad?